Millesimes Worlwide

Edition du 17/05/2016
 

CHATEAU DOYAC

Sommet

Château DOYAC

“Ma philosophie, précise Max de Pourtalès, est ne pas faire de vins trop boisés comme le monde entier sait le faire... mais, au contraire, d’obtenir des vins fins et élégants. Cela n’empêche pas d’avoir de la matière, mais il faut respecter l’équilibre et la fraîcheur, enfin tout ce qui caractérise les grands vins de Bordeaux...


À l’origine, je travaillais sur les marchés financiers en Allemagne, puis en France dans une banque privée, nous raconte Max de Pourtalès. Ma femme pensait épouser un banquier et trois mois après notre mariage, nous sommes venus vivre dans le bordelais. La banque allemande pour laquelle je travaillais fermait son agence à Paris, le mari de ma mère m’a proposé de venir travailler avec lui à Bordeaux. Dans la famille, nous avons toujours eu des caves et de belles bouteilles, je suis un vrai passionné, et n’ai pas hésité à 30 ans à quitter Paris pour apprendre le métier du vin et vivre à la campagne. J’ai donc fait mes premières armes au Château de Malleret où j’ai appris le métier, repris des études de viticulture pour parfaire ma formation. Nous avons acheté la propriété en 1992 car Château Doyac avait un très joli terroir argilo-calcaire, et c’est ce qui m’a plu d’emblée. Le vignoble compte 34 ha plantés (80% Merlot et 20% Cabernet-Sauvignon). Sur ce type de sol, le Merlot convient très bien. J’adore les vins de la Rive droite donc j’ai plutôt envie de faire un vin chaleureux plutôt qu’un Médoc trop fermé. Cela correspond à mon goût ! Je privilégie le fruit, la fraîcheur, un vin facile à boire assez jeune sans avoir à attendre 10 ans avant de l’apprécier. Nous avons entrepris de rénover les vignes et les bâtiments en construisant des chais parfaitement adaptés et suffisaient spacieux pour travailler dans les meilleures conditions. Nous avons des cuves inox thermorégulées, vinifions avec les conseils de Éric Boissenot, un super œnologue, avec qui je partage la même compréhension du vin. Nous menons le vignoble en lutte raisonnée avec des engrais bio.?Mon épouse Astrid travaille avec moi. Elle faisait du théâtre à New-York, adore vivre à la campagne, et nous ne sommes qu’à une heure de Bordeaux et tout près de la mer. Pour la qualité de vie et m’adonner à mes autres passions, le surf et le polo, c’est parfait. Nous poursuivons toujours notre politique d’amélioration de la qualité sur nos 30 ha. Nous avons construit un nouveau chai de 400 m2 qui accueille 360 barriques, opérationnel pour accueillir le 2011. Nous renouvelons les barriques tous les 3 ans afin d’avoir 75% du vin élevé en barriques et peut-être arriver à 100% de bois neuf en fonction des millésimes. Nous sélectionnons des barriques en chêne français avec des tonneliers attitrés, privilégions la chauffe moyenne car je n’aime pas trop les arômes torréfiés et toastés dans les vins, cela les dénature, j’essaye de préserver le fruit, le bois ne doit être qu’un agent révélateur d’arômes. Avec Éric Boissenot, nous sommes sur la même longueur d’onde, œuvrons de concert, pour la qualité. Nous sommes très attachés à tout ce qui caractérise les vins de Bordeaux par rapport au monde entier. Mon terroir donne une typicité que l’on ne retrouve que dans le Médoc et c’est ce qui en fait le charme : ces sols calcaires et un encépagement bien adapté, 70% Merlot et 30% Cabernets, donnent des vins très concentrés et assez souples, très charmeurs, aux arômes de fruits persistants. Le 2010 est sans doute le millésime que j’ai le mieux réussi depuis le début de mon installation. Aussi bien en concentration, qu’en structure, en fraîcheur et en finesse. Le 2010, qui a bénéficié d’un élevage de 30% en barriques neuves, présente une couleur très foncée, encore plus soutenue que le 2009. La trame des tanins est très serrée. Nous avons battu des records d’IPT (indices de polyphénols totaux), de 85 pour des Merlots, ce qui est rare. La très belle vendange était homogène aussi bien pour le Merlot que le Cabernet-Sauvignon. Nous avons commencé les vendanges le 5 octobre pour les terminer le 20. Les rendements étaient plus faibles qu’en 2009. Les deux millésimes étant assez similaires, ce qui les différencie, c’est une plus grande acidité dans le 2010. Les rendements sont un peu plus faibles, les baies étaient petites donc nous avons obtenu un rapport peau-jus très faible. Nous avons récolté de tous petits raisins avec des peaux épaisses, nous n’avons fait aucune saignée en cuves, c’était parfait. Beaucoup de matière donne un vin volumineux en bouche, de très belle garde. Le 2010 est vraiment un vin extraordinaire, et le 2011, est dans la même lignée, ce qui est très encourageant. Notre terroir s’exprime de mieux en mieux chaque année. Depuis que nous avons repris en 1998, nous avons dû replanter en plus grande densité à l’hectare et nous choisissons les meilleurs porte-greffes. L’âge moyen du vignoble est de 18 ans et chaque année nous améliorons la qualité des vins grâce à cela. En 2011, nous avons attendu fin septembre pour vendanger à parfaite maturité et cela a été un élément clé. Nous avons réussi à maîtriser la vigueur de la plante, grâce à un travail en amont. Les raisins étaient d’un état sanitaire parfait, bien mûrs. Le 2011 est l’année du Cabernet-Sauvignon, les raisins magnifiques apportent de la structure au vin qui a une belle couleur, et se rapproche du 2010, mais avec un degré d’alcool moins important. En 2010, nous étions à 14,5°, en 2011 nous obtenons 13,5°, ce qui est plus équilibré et classique pour un vin du Médoc. Le 2011 est un millésime idéal en restauration, agréable à déguster dans sa jeunesse, avant le 2010. Pour moi, l’élevage représente 50% de la réussite du vin. Nous prenons les meilleures cuves pour élaborer Château Doyac élevé 12 mois en barriques. Esprit de Doyac, le deuxième vin est très charmeur avec 100% de Merlot. Il est élevé en cuves, un peu moins structuré, plus gourmand, plus rapide à boire, d’un excellent rapport qualité-prix. Je poursuis ma démarche qualitative. Nous avons fait énormément de travaux au niveau de la vigne et récoltons les fruits de nos efforts, le vin devient meilleur millésime après millésime, c’est un challenge particulièrement gratifiant pour nous.”

   

CHATEAU DOYAC

Max et Astrid de Pourtalès

33180 Saint-Seurin-de-Cadourne
Téléphone : 05 56 59 34 49
Télécopie : 05 56 59 74 82
Email : chateau.doyac@wanadoo.fr





> Le palmares des vins


CLASSEMENT SAINT-EMILION
e_saint-emilion.jpg
LES MEILLEURS RAPPORTS QUALITE-PRIX-TYPICITE DE L'ANNEE

Les Classements du site sont réactualisés en permanence dans l'année en fonction des dernières dégustations (derniers ou anciens millésimes, coups de cœur, déceptions...) et peuvent donc être différents de ceux du Guide "papier", qui ne peut être remis à jour avant la prochaine édition

Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom

PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

CATEGORIE A
Priorité à la puissance
CHEVAL BLANC (Hors Classe)
TROTTEVIEILLE
HAUT-SARPE
PIGANEAU
LA TOUR DU PIN FIGEAC
CATEGORIE B
Priorité à l'élégance
BÉLAIR
BALESTARD-LA-TONNELLE
CANTENAC
FONROQUE
LA MARZELLE
MAUVINON
CADET-BON
CLOS DES MENUTS
CLOS TRIMOULET



DEUXIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

CATEGORIE A
Priorité à la puissance
FRANC-LARTIGUE
GRAND-CORBIN-DESPAGNE
(LAROQUE*)
GROS CAILLOU
GUILLEMIN-LA-GAFFELIÉRE
LA ROSE POURRET
VIEUX-POURRET
PETIT MANGOT
DARIUS
VIEUX-RIVALLON
CLOS DES PRINCE
CATEGORIE B
Priorité à l'élégance
LA GRÂCE-DIEU LES MENUTS
CLOS DE SARPE
CLOS LABARDE
ORISSE DU CASSE
FRANC-POURRET
GRACE FONRAZADE
CROIX MEUNIER
TOUR GRAND FAURIE
LE DESTRIER



TROISIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

CATEGORIE A
Priorité à la puissance
SAINT-JEAN
CROIX DE BERTINAT
(CROIX D'ARMENS*)
LA FLEUR PICON
GUEYROT
TOUR SAINT-PIERRE
(GRAND CORBIN MANUEL)
BÉARD-LA-CHAPELLE
BEAURANG
(FONPLEGLADE)
LA GRACE-DIEU
(HAUT VEYRAC)
HAUT-ROCHER
CATEGORIE B
Priorité à l'élégance
ADAUGUSTA
ROCHER
PINDEFLEURS
ROCHEBELLE
(ROL VALENTIN)
BEAULIEU-CARDINAL*
DE LA COUR
LA GRAVE-FIGEAC
FRANC-GRACE-DIEU
LAUDES
HAUTES-GRAVES-D'ARTHUS*
LA GARELLE
MANGOT

IMPORTANT : pour mieux comprendre les Classements

> Nos coups de cœur de la semaine

Château TRIANS


Le Château Trians est assis sur le plateau de la Provence calcaire, qui permet des vendanges tardives, conférant au vin un caractère indéniable. Le plateau argilo-calcaire très caillouteux du secondaire permet une excellente régulation de l'humidité et de la chaleur du sol. Culture biologique, contrôle Ecocert. “Depuis 2007, me précise-t-on, nous avons fait évoluer nos méthodes culturales en passant de l’agriculture raisonnée à la culture biologique.” Toujours une référence avec ce Coteaux-Varois-en-Provence cuvée T de Trians rouge, 2012, Cabernet-Sauvignon, Syrah et Grenache, élevage durant 24 mois en foudres de chêne, fleurant bon les fruits mûrs et la réglisse, mêlant finesse et structure, de bouche soyeuse et puissante à la fois, parfait aussi bien sur un agneau aux pommes de terre nouvelles qu’avec une omelette aux truffes. Excellent Coteaux-Varois-en-Provence rouge 2012, Grenache et Syrah, aux tanins mûrs, à la fois riche et souple, qui développe un nez puissant dominé par la cannelle et la cerise noire, bien en bouche. Il y aussi ce Saint-Clément rouge 2009, Cabernet-Sauvignon et Syrah, de robe grenat, délivrant des arômes d’épices et de fruits cuits, puissant, riche et volumineux. Le Coteaux-Varois-en-Provence blanc 2014, 80% Rolle et 20% Sémillon, est le meilleur de son appellation, avec des notes aromatiques de pêche et de lis, long et équilibré, vif et gras à la fois, vraiment savoureux, très typé.  Remarquable Coteaux-Varois-en-Provence rosé 2014, 60% Grenache, 30% Cinsault et 10% Syrah, tout en subtilité, friand et souple, très réussi, où s’entremêlent des notes persistantes de fruits mûrs et de fleurs. 

Jean-Louis Masurel
Chemin des Rudelles
83136 Néoules
Téléphone :04 94 04 08 22 et 01 42 96 01 96
Télécopie :04 94 04 84 39 et 01 42 15 16 70
Email : trians@wanadoo.fr
Site personnel : www.trians.com

Domaine de la POULETTE


Le Domaine est une très ancienne propriété, appartenant à une famille dont la présence sur la côte viticole est attestée depuis l'époque de Louis XIV. Depuis plus de six générations, elle s'est transmise par les femmes, qui ont toujours su choisir à leur coté des hommes de valeur pour porter avec elles le flambeau du Domaine. “2015 : superbe millésime, nous dit François Michaut, le temps était excellent pour la vigne, il y a eu un peu moins de quantité due à la grêle, mais ce sera un vin coloré, charpenté, tout en restant souple. Une année en “5” typique. Nos récompenses : médaille d'Or pour le Bourgogne Blanc 2012 au concours des vins de Lyon 2015, médaille de Bronze pour le Nuits-Saint-Georges Premier Cru Les 2010 au Concours Burgondia 2015 et aussi pour cette cuvée, une autre médaille d'Or Féminalise 2015, médaille d'Argent pour le Vosne-Romanée Premier Cru Les Suchots 2010 au concours Burgondia, à celui de Lyon et Féminalise 2015 ! Une nouvelle cuverie, toute en longueur, spectaculaire a vu le jour en 2015.” On se fait plaisir avec ce Nuits-Saint-Georges Premier Cru Les Vaucrains 2011, parfumé, d’une belle complexité où s’harmonisent le cassis, la cerise et les sous-bois, de bouche chaleureuse comme ce 2010, où s’entremêlent les saveurs de fruits surmûris en bouche, de couleur grenat soutenu, aux tanins bien équilibrés, un vin généreux et ample.  Remarquable Nuits-Saint-Georges Premier Cru Les Poulettes 2011, avec des notes subtiles d’humus et de petits fruits rouges surmûris (cassis, cerise noire), un beau vin gras et ferme, tout en séduction, à déboucher sur une épaule d'agneau braisée ou un bœuf bourguignon. Le 2010 est corsé, charmeur et racé, de bouche persistante avec ces nuances de fumé caractéristiques, de belle évolution comme en atteste ce 2006, au nez où se devinent les fruits mûrs, l’humus et les épices (cannelle, poivre), tout en bouche, et le 2003, remarquable aujourd’hui, où s’entremêlent des notes de cassis mûr, de poivre et de réglisse.  Très beau Vosne-Romanée Premier Cru Les Suchots 2012, chaleureux, tout en bouche, bien marqué par son terroir spécifique, coloré et racé, au nez de fruits mûrs et d’épices, qui mêle finesse et charpente, harmonie et richesse. Le 2010 est un grand vin, aux notes subtiles d’humus et de petits fruits rouges surmûris (cassis, cerise noire), un vin gras et ferme, tout en séduction comme ce superbe 2007, aux nuances de fruits rouges macérés et de sous-bois. Goûtez le Bourgogne blanc, qui sent les fruits secs, frais au nez comme en bouche, tout en finesse, et ce séduisant Côtes de Nuits Villages blanc, mêlant rondeur et distinction, qui fleure l’aubépine et la pêche jaune, un joli vin, franc et classique.

François et Françoise Michaut-Audidier

21700 Corgoloin
Téléphone :03 80 62 98 02
Télécopie :01 45 25 43 23
Email : infos@poulette.fr
Site personnel : www.poulette.fr

Château de FONTCREUSE


À la tête des Premiers Grands Vins Classés. Une élégante bâtisse dont la construction a été achevée en 1700. En ce début du XVIIIe siècle, la demeure bénéficiait de l’eau courante ce qui était fort rare à l’époque. L’eau provenait de sources souterraines qui alimentaient une galerie creusée sous la colline qui fournissait en eau le Domaine et ses dépendances ce qui a donné son nom au Château. Le Domaine s'étend sur 28 ha sur des terrains argileux, calcaires, caillouteux du crétacé exposés nord-est nord-ouest. La culture de la vigne est traditionnelle : travail du sol, ébourgeonnage au printemps et vendanges en vert en juillet afin de maîtriser les rendements qui dépassent très rarement les les 45 hl/ha pour les blancs et les Rosés. Vendanges manuelles. La production annuelle est de 100 000 blancs, 60 000 rosés et 25 000 rouges. “Chez Fontcreuse, nous dit Jean-François Brando, nos clients aiment et veulent retrouver d'année en année les mêmes qualités gustatives, aussi, nos vins sont égaux d'une cuvée sur l'autre et se ressemblent. Le millésime 2014 : très structuré, vient de se terminer, nous aborderons dès 2016 les millésimes 2015 pour les Blancs, composés de 60% de Marsanne, 15% de Clairette, 25% d’Ugni Blanc. Ce sont des vins subtils, denses avec une touche d’acidité alliée à une rondeur agréable où s’entremêlent des notes de fruits mûrs, tout en harmonie. Pour les Cassis rosés, composés de 75% Grenache et 25% de Cinsault. Les 2015 sont des vins clairs, fruités et d’une grande finesse où se mêlent la rose et les fruits blancs. Les rouges 2013, viennent d’être mis en bouteilles, la Syrah y est majoritaire, 75% accompagnée de 25% de Caladoc au goût de cerise, framboise, fruits intenses..” Fidèle à lui-même, ce formidable Cassis rosé, avec ce nez de rose et de garrigue, délicat, franc, développant en bouche des arômes puissants de fruits frais, une touche d’amande, un vin ample et fruité, est d’une grande élégance, particulièrement abordable pour un tel niveau, et dont la bouteille est tout aussi élégante. Le Cassis blanc 2014 n’a rien à lui envier, très typé également, un vin associe nervosité et gras, nez envoûtant et persistant, un vin suave, harmonieux, aux notes de fruits blancs, d’une grande richesse aromatique, parfait sur un filet de barbue à la tomate ou un émincé de courgettes aux rougets, pour exemples. Le Cassis rouge 2013, aux nuances discrètes de sous-bois et de mûre, mêle charpente et rondeur, un vin puissant, épicé comme il le faut, de très bonne évolution.

Jean-François Brando
Route Pierre-Imbert
13260 Cassis
Téléphone :04 42 01 71 09
Télécopie :04 42 01 32 64
Email : fontcreuse@wanadoo.fr
Site : www.vinsdusiecle.com/chateaudefontcreuse
Site personnel : www.fontcreuse.com

CHAMPAGNE GOSSET


La continuité familiale prime ici. Aujourd’hui, Jean-Pierre Cointreau, par ailleurs président du Syndicat national des producteurs de liqueurs, assume ses fonctions au sein des différentes entités du Groupe familial et entend mener un développement pérenne de ces deux sociétés, Champagne Gosset et Cognac Frapin. Pour l’histoire, le Champagne Gosset, la plus ancienne Maison des Vins de la Champagne : Ay 1584, a été acquise par le groupe familial Renaud-Cointreau (Domaine Frapin, à Cognac) en 1993. Côté anecdote, soulignons que la pratique traditionnelle du bouchage liège et agrafage est maintenue sur certains gros flacons, au cours du vieillissement sur lattes. Le “style Gosset” est donc propre à un art de vivre qui, depuis plus de 4 siècles, s’est transmis de génération en génération, alliant un solide bon sens à l’élégance du cœur et de l’esprit. C’est un style issu d’un terroir exceptionnel de calcaire friable favorisant le développement optimal de la vigne et d’un savoir-faire à nul autre pareil. Jean-Pierre Mareigner, chef de Cave avec la même équipe de production depuis des années, pérennise ainsi le savoir-faire et le style de Gosset. Maison dynamique, résolument tournée vers le futur. La création, en 1995, de la cuvée de prestige Gosset Celebris aura été le point d’orgue de cette volonté d’améliorer la qualité de façon spectaculaire. Considérée comme un rendu à l’histoire et aux diverses générations de la famille Gosset et composée exclusivement de Grands Crus de Chardonnay de la Côte des Blancs et de Pinot noir de la Montagne de Reims, et de la Grande Vallée de la Marne (Aÿ), cette cuvée est le fleuron de la maison. Superbe gamme « Extra », qui révèle la vérité du vin dans toute sa splendeur grâce au dosage Extra Brut, l’interprétation parfaite du savoir-faire ancestral de la maison. Vous aimerez aussi L’Extra rosé 2007, d'un rose limpide et lumineux, très aromatique avec des notes de fraise des bois, de framboise et de mûre sauvage, délicatement mêlées à la rose et à la violette, de structure vive d'une grande finesse, ample et persistant en bouche, un magnifique rosé, une belle expression de ce beau millésime. Il y a ce Gosset Celebris Vintage Extra Brut 2002, avec ces nuances de fruits compotés, de sous-bois et de pêche jaune, est très harmonieuse, charpentée, dominée par des notes légèrement épicées, d’une longue persistance aromatique.

Jean-Pierre Cointreau
69, rue Jules Blondeau - BP 7
51160 Ay
Téléphone :03 26 56 99 56
Télécopie :03 26 51 55 88
Email : champagne-gosset@vinsdusiecle.com
Site : champagne-gosset
Site personnel : www.champagne-gosset.com


> Nos dégustations de la semaine

Château du PAYRE


Une exploitation qui se transmet depuis 5 générations de mère en fille. Un paradoxe puisqu’au pays de la “peyre” (la pierre en gascon), le Château du Payre (un dérivé du patois gascon lou payre) signifie le père ! Sur les 35 ha de vignoble répartis en 4 îlots, la production de vins rouges représente environ 80 % de la récolte selon les années. L’ Agriculture Raisonnée est le passeport vers une Agriculture Durable en développant les réservoirs dédiés à la biodiversité : jachères fleuries (pour les insectes et animaux), jachères mellifères (la fleur des abeilles) contribuent à l'amélioration du paysage tout en restructurant le sol avant plantation. Terra Vitis.
Coup de cœur pour ce Cadillac Côtes de Bordeaux Réserve du Payre rouge 2012, au nez puissant et subtil à la fois, aux notes de fruits mûrs (cassis, griotte), charnu, épicé, aux tanins mûrs, charpenté, de bouche ample. La cuvée La Croix du Payre 2011, 70% Merlot, le reste en Cabernets, à la fois riche et souple, très équilibré, dégage un bouquet intense avec des notes de sous-bois et de cerise bien mûre. 
Goûtez le Bordeaux rouge cuvée de la Fontanille 2011, franc, fruité, souple, de bouche soyeuse. Excellent Crémant de Bordeaux rosé brut, de mousse légère, au nez à la fois ample et subtil où s’entremêlent la griotte mûre et une touche épicée, de bouche vive comme le Crémant blanc, qui sent l’aubépine et les fruits jaunes. Joli Bordeaux blanc sec 2014, au nez d’agrumes et de narcisse, séduisant par sa structure ronde en finale. Chambres d’hôtes.

Valérie Labrousse - Vignobles Arnaud & Marcuzzi
13, Le Vic
33410 Cardan
Tél. : 05 56 62 60 91 et 06 73 86 21 75
Fax : 05 56 62 67 05
Email : chateaudupayre@gmail.com
www.chateau-du-payre.fr

Voir son classement dans le Guide des Vins
Accorder ce vin avec le plat idéal dans IdéeVins

Gérard et Laurent PARIZE


“La superficie de notre exploitation reste constante, me dit-on, mais la production diminue car la taille est de plus en plus sévère et pendant l’été, juin/juillet, des raisins sont enlevés pour concentrer les arômes et rendre la robe, plus profonde pour les rouges, plus dorée pour les blancs.”
Goûtez ce Givry rouge Premier Cru Les Grandes Vignes 2012, provenant d’un élevage d’environ 12 mois en fûts neufs, savoureux, légèrement épicé, aux tanins amples aux connotations de mûre et de poivre, un vin complexe, très réussi. Beau 2010, avec des notes intenses de fruits surmûris et d’épices, un vin de très bonne bouche, gras et charnu, aux tanins riches et harmonieux, d’excellente évolution (13 €, il les vaut largement). Le 2009, au nez intense et subtil à la fois (griotte, humus), est un vin charpenté et tout en rondeur. Le Givry Champ Nalot rouge 2012 (élevage en fûts d’une année), aux tanins présents mais soyeux, est un vin intense en bouche, marqué par son terroir, au parfum de cerise et de sous-bois. Très charmeur 2010, savoureux, coloré, au nez complexe avec des notes de fruits rouges mûrs et de réglisse, de jolie bouche, idéal sur un gibier d’eau (13 € environ). Excellent Givry blanc Premier Cru Les Grandes Vignes 2010, séduisant par ces nuances de chèvrefeuille et de citronnelle, de bouche subtile (fougère, pomme), suave et sec à la fois (12,50 €). Tout aussi réussi, le Givry blanc Champ Pourrot 2009, très bien vinifié, avec des notes de pêche et d’aubépine, intense, à la fois ample et distingué, est un très joli vin. Le Givry Champ Nalot blanc 2012, où l’on retrouve des nuances de citron et de narcisse, un vin de bouche élégante, m’a particulièrement plu par sa finale très aromatique (13,50 €).

18, rue des Faussillons
71640 Givry
Tél. : 03 85 44 38 60 et 06 72 93 36 31
Email : laurent.parize@wanadoo.fr

Accorder ce vin avec le plat idéal dans IdéeVins

Château PRIEURÉ MARQUET


Effeuillage et vendanges manuels, égrappoir, table de tri, fermentation malolactique et élevage en barriques...
Excellent Bordeaux Supérieur rouge 2010, d'un grenat profond, un vin fin et équilibré, aux notes de cassis et de cerise, est de bouche bien corsée et parfumée, harmonieux comme le 2009, de couleur grenat profond, ample, fin et équilibré, aux notes de cassis et de cerise, alliant une bonne base tannique à une finesse persistante.

Frédéric Despujol

> Les précédentes éditions

Edition du 10/05/2016
Edition du 03/05/2016
Edition du 26/04/2016
Edition du 19/04/2016
Edition du 12/04/2016
Edition du 05/04/2016
Edition du 29/03/2016
Edition du 22/03/2016
Edition du 15/03/2016
Edition du 08/03/2016
Edition du 01/03/2016
Edition du 23/02/2016
Edition du 16/02/2016
Edition du 09/02/2016
Edition du 02/02/2016
Edition du 26/01/2016
Edition du 19/01/2016
Edition du 19/01/2016
Edition du 12/01/2016
Edition du 05/01/2016
Edition du 29/12/2015
Edition du 22/12/2015
Edition du 15/12/2015
Edition du 08/12/2015
Edition du 01/12/2015
Edition du 24/11/2015
Edition du 17/11/2015
Edition du 10/11/2015
Edition du 03/11/2015
Edition du 27/10/2015
Edition du 20/10/2015
Edition du 13/10/2015
Edition du 06/10/2015
Edition du 29/09/2015
Edition du 22/09/2015
Edition du 15/09/2015
Edition du 08/09/2015
Edition du 01/09/2015
Edition du 25/08/2015
Edition du 18/08/2015
Edition du 11/08/2015
Edition du 04/08/2015
Edition du 28/07/2015
Edition du 21/07/2015
Edition du 14/07/2015
Edition du 07/07/2015
Edition du 30/06/2015
Edition du 23/06/2015
Edition du 16/06/2015
Edition du 09/06/2015
Edition du 02/06/2015
Edition du 26/05/2015
Edition du 19/05/2015
Edition du 12/05/2015
Edition du 05/05/2015
Edition du 28/04/2015
Edition du 21/04/2015
Edition du 14/04/2015
Edition du 07/04/2015
Edition du 31/03/2015
Edition du 24/03/2015
Edition du 17/03/2015
Edition du 10/03/2015
Edition du 03/03/2015
Edition du 24/02/2015
Edition du 20/02/2015

 



Château REDORTIER


Domaine de L'OLIVETTE


Domaine SERGUIER


BEAUMONT des CRAYÈRES


Domaine du LOOU


Domaine Guy ROBIN


Domaine BERTHAUT


Domaine la CROIX CHAPTAL


Château DARIUS


CAVES de POUILLY-SUR-LOIRE


Château PIGANEAU


Château PENIN


Château FONROQUE


Domaine de la PALEINE


Domaine du P'TIT ROY


Domaine de la COMMANDERIE


BARDY-CHAUFFERT


Château HAUT-CALENS


Domaine CHEVILLON-CHEZEAUX


Château HOURTIN-DUCASSE



DOMAINE LAFRAN-VEYROLLES


HENRY NATTER


DOMAINE DE BELLEVUE


DOMAINE MOULIN DU POURPRÉ


MAISON MOLLEX


DOMAINE CRET DES GARANCHES


DOMAINE DE LA CASA BLANCA


CHATEAU HAUT-SAINT-CLAIR


DOMAINE DU CHALET POUILLY


LA BASTIDE BLANCHE


DOMAINE COQUARD-LOISON-FLEUROT


DOMAINE PIERRE GELIN



 

 

© SARL MALTA. Reproduction interdite - Mentions légales