Millesimes Worlwide

Edition du 21/01/2020
 

Château HAUT-MARBUZET

Sommet

Château HAUT-MARBUZET

Qualité est ma vérité


“Un vin n’a de génie que le génie de son terroir”, aime préciser Henry Duboscq. On pourrait donc penser que les hommes ne servent à rien, poursuit-il. À Haut-Marbuzet ce n’est pas tout à fait le cas. Le terroir de Saint-Estèphe donne des vins austères, virils et agressifs alors, que, par tempérament, je suis un homme volubile, extravagant et caressant. Ainsi, pour produire un vin que j’aime et qui me ressemble, je me suis battu “bec et ongle” contre ce terroir pour produire le plus marginal des Saint-Estèphe, c’est-à-dire, et cela m’a souvent été reproché, un vin séducteur dès sa mise en bouteilles, alors que ce n’est pas le style d’un Saint-Estèphe classique. J’ai dompté mon terroir par des méthodes de vinification qui me sont propres, et dont j’ai été un peu le pionnier. Le logement intégral du vin en barriques de chêne renouvelées tous les ans. J’avais découvert qu’un vin en barrique neuve puisait dans son contenant une onctuosité parfumée qui masquait l’agressivité traditionnelle venue du terroir. J’ai donc fait des recherches d’associations de différents chênes, sachant que, pour le bois aussi, l’influence du terroir apporte des saveurs différentes, selon les origines des chênes. C’est ainsi, que j’ai découvert que les chênes de l’Allier à forte chauffe, donnaient à mon vin ces notes empyreumatiques très caractéristiques. Je me suis rendu compte que les chênes de la forêt de la Nièvre apportaient ces légères notes toastées et un rien mentholé. Les chênes de la forêt de Tronçais à forte chauffe apportaient, eux, des notes de violette, de cassis et de framboise. Ainsi, l’association de ces différents chênes, et en fonction des millésimes, par leur vigueur tannique, donnaient au vin, une complexité très intéressante et gommaient, dans leur jeunesse, l’austérité et la rigueur des vins de Saint-Estèphe. On aurait pu penser, que le terroir était brimé, faussé par ces ajouts de chêne, c’était une erreur, car, après vieillissement, on se rend compte que l’influence des hommes et les techniques disparaissent, le terroir reprenant le dessus. Au bout de 4-5 ans, les tanins un peu virils de Saint-Estèphe dans leur jeunesse sont atténués, sont féminisés, comme quoi, le temps finit toujours par amenuiser les virilités les plus excessives. Château Haut-Marbuzet 2017 : sans avoir les degrés de perfections de 2015 et 2016, il nous fait retrouver les jolies notes du 2012 avec un nez éloquent, des fruits charnus finement compotés, des senteurs chaudes sans lourdeur ni mollesse. Château Haut-Marbuzet 2016 : comme toujours, l’extraction modérée privilégie l’élégance contre la puissance. Néanmoins, l’ensemble rappelle la perfection des 2010. Derrière un nez dominé par la violette et le moka, le vin est plein et velouté, sa présentation révèle une belle matière profonde dominée par une juste maturité de raisins. Le tout, confère une élégance rare, corolaire d’une noblesse évidente qui se manifeste par un prolongement d’éternité. Je n’hésite pas à appeler ce 55e millésime de ma production, “la beauté du monde” ! Château Haut-Marbuzet 2015 : il fait partie des très beaux millésimes à Haut-Marbuzet. Une maturité phénolique remarquable associée à une maturité technologique maîtrisée, (degré moyen de 13,5°). C’est un grand vin de couleur grenat intense, bien charnu comme nous les aimons, aux notes de pruneau, un vin marqué par son équilibre et son harmonie, qui associe puissance et distinction, de grande garde.

   

Château HAUT-MARBUZET

Henri, Hugues et Bruno Duboscq
1, rue Saint-Vincent
33180 Saint-Estèphe
Téléphone : 05 56 59 30 54

Email : infos@haut-marbuzet.net




> Le palmares des vins


> Nos coups de cœur de la semaine

Domaine de GRANDMAISON


Un domaine de 19 ha issu d’un terroir exceptionnel de graves siliceuses et d’argiles graveleuses parsemées de moellons calcaires (65% Sauvignon, 15% Sauvignon gris et 20% Sémillon pour les vins blancs; 60% Merlot, 30% Cabernet-Sauvignon et 10% Cabernet franc pour les vins rouges). Vendanges manuelles, élevage du blanc 30% en barriques neuves pendant 6 mois sur lies fines et 70% en cuves sur lies également; le rouge : vin de goutte 80% de la récolte en barriques pendant 12 mois et vin de presse 20%. Le vin produit sur le domaine se caractérise par une expression minérale autant en rouge qu'en blanc reflétant le type de sol argilo-calcaire. La vigne est présente depuis longtemps au Domaine de Grandmaison : dès le XVIIIe siècle, Monsieur de Belleyme, Ingénieur cartographe du Roi Louis XV, mentionne notre crû alors appelé Barreyre. Au fur et à mesure des époques, la production de vin s’est parfois interrompue, (à cause du gel, du phylloxéra), et a parfois fait place à la polyculture. Grandmaison a aussi fait office de maison de campagne. François Bouquier, qui avait dû quitter son Cantal natal au début du vingtième siècle, y fit quelquefois les vendanges et acquit le domaine en 1939, quand il sut qu’il était à vendre. Puis, à partir de 1970, Jean (son fils) et son épouse Françoise reconstituèrent le vignoble et entreprirent la construction de l’actuel cuvier. Grandmaison entrait alors à nouveau en production. Depuis 1988, c’est François (leur fils) qui vinifie et avec son épouse Mayi, tous deux se consacrent à la propriété familiale depuis 1993. François Bouquier nous dit avoir été atteint par le gel à 90%, les 10% restants sont de très bonne qualité, et ce 2017 sera une année réussie avec un bel équilibre, mais il n'aura pas le panache du 2016. Les ventes en 2018 s'orientent pour les rouges vers les 2013, 2014 et 2015, et les blancs 2016 et 2017. Chaque année, renouvellement de certaines parcelles et changement de matériel, si nécessaire. Chez les Bouquier, nous rappelle-t-il, toujours la même devise : 1 seul vin rouge, 1 seul vin blanc ! Coup de cœur pour ce beau Pessac-Léognan rouge 2015, où la structure prédomine, au nez puissant avec des notes de mûre et d’humus, bien charnu comme il se doit, de très bonne charpente, aux tanins harmonieux, un vin distingué, ample, de bouche pleine. Le 2014, au nez de violette et de sous-bois, tout en couleur, avec en bouche ces notes subtiles et intenses de fruits rouges surmûris, aux tanins amples mais bien fondus, est très harmonieux.  Excellent 2013, savoureux, aux notes de groseille et d’humus, mêle une finesse tannique à une rondeur en bouche persistante, d’une finale avec ces notes de fumé et de fraise des bois surmûrie. Le 2012 est de jolie couleur soutenue, bien charnu, tout en nuances aromatiques (fruits macérés, épices), de robe foncée, de bouche complexe où dominent la prune, le cuir et les sous-bois, aux tanins doux, avec une finale très persistante. Le 2011, de couleur intense aux reflets noirs, est un vin généreux, avec des arômes de fruits rouges et d'épices, et des tanins bien enrobés, typé et persistant, idéal sur des noisettes d'agneau aux flans de légumes ou un filet de veau en croûte de cèpes. Remarquable 2010, riche en couleur, dense, où se mêlent la griotte et l’humus, un vin charnu, charpenté, de garde. Savoureux 2009, aux notes de fruits macérés et d’épices, gras, aux tanins très équilibrés, au charnu caractéristique, bien en bouche, de belle évolution. Le 2008, de couleur profonde, structuré, ample, avec des tanins riches et qui se fondent bien, des arômes de fruits bien mûrs (cassis, griotte...), tout en finale. Remarquable Pessac-Léognan blanc 2016, gras, dense, ample, aux nuances subtiles de pomme et de fruits secs, de bouche suave, mêlant finesse et persistance. Le 2015, au nez délicat, aux connotations d’agrumes et de fleurs blanches, est tout en élégance. Excellent 2014, aux nuances de fleurs, finement poivré, gras mais nerveux, très bien équilibré, de bouche parfumée et ample, quand le 2013 est un vin sec mais suave, de jolie robe dorée, très rond, très fruité, de bouche puissante et persistante, aux notes d’amande et pêche. Les autres Domaines en vidéo sont sur Vinovox

François et Mayi Bouquier
182, avenue de la Duragne
33850 Léognan
Téléphone :05 56 64 75 37
Email : courrier@domaine-de-grandmaison.fr
Site : www.vinsdusiecle.com/domaine-de-grandmaison
Site personnel : www.domaine-de-grandmaison.fr

Clos du PÈLERIN


Le vignoble est dans la famille depuis 3 générations (5 ha, essentiellement plantés de Merlot à 80 %, le Cabernet franc et le Cabernet-Sauvignon se partageant à parts égales les 20 % restants). “Nous avons eu un peu de mildiou en 2018, nous dit Josette Égreteau, cela a entrainé une baisse de volume (-30%). Mais la qualité est restée parfaite, et pour y arriver, il a fallu beaucoup trier durant de longues vendanges. De nombreux millésimes sont proposés actuellement : 2007, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.” On aime partager une dégustation avec ces vignerons chaleureux. Leur Pomerol 2016, qui allie une finesse tannique à une rondeur en bouche persistante, est particulièrement charmeur, velouté, d’une très jolie finale avec ces notes de fumé et de fraise des bois surmûrie. Remarquable 2015, charmeur, au nez subtil où dominent le cuir et le pruneau confit, d’une très jolie concentration en bouche, aux tanins bien réels et fins, légèrement é́picé́ comme il se doit, de garde. Le 2014, corsé et gras, riche en couleur comme en matière, au nez de cerise et d’humus, est un millésime très équilibré, classique. Le 2013, où la finesse prédomine, avec ces notes très caractéristiques de fruits légèrement confits, aux tanins amples, est tout en bouche, tout en charme. Le 2012, de couleur profonde, au nez de prune et de groseille, de bouche savoureuse, avec des tanins riches et veloutés à la fois, est ample et persistant aux papilles.Excellent 2011, d'un beau rouge profond, aux connotations d'humus et de petits fruits noirs bien mûrs, tout en finesse tannique, ample et de bonne structure. Le 2007, de teinte grenat, chaleureux, au nez de fruits rouges surmûris et de violette, soyeux, riche au nez comme en bouche, poursuit son excellente évolution.

Norbert, Josette et Laetitia Égreteau
3, chemin de Sales
33500 Pomerol
Téléphone :05 57 74 03 66 et 06 45 02 35 59
Email : egreteau.norbert@orange.fr

P. LANCELOT-ROYER


Un vignoble de 5 ha et une exploitation créée en 1960 par Pierre Lancelot, reprise en 1996, par sa fille Sylvie et son gendre Michel Chauvet. Les caves sont creusées dans la butte de craie juste derrière la maison. Le pressoir se trouve au sommet de la butte, le moût est acheminé dans les cuves par gravité. Sélectionné depuis de nombreuses années et on le comprend avec ce Champagne cuvée Dualissime Blanc de blancs Grand Cru, 100% Chardonnay, 85% récolte de 2013 et 15% de vins de réserve vieillis en cuves émaillées, une cuvée très fine mais puissante, avec cette pointe de fraîcheur et de fruité bien caractéristique, très persistante au nez comme en bouche, de bouche parfumée. Très beau Millésime 2010, 100% Chardonnay, 100% Grand Cru Cramant, d’une grande finesse, bien typé, au nez complexe et puissant de fruits frais et secs, c’est un grand vin comme nous les aimons, d’une très belle expression, racé, très raffiné. Egalement ce remarquable Blanc de blancs cuvée de Réserve R.R, 100% Chardonnay, 65% récolte de 2015 et 35% de vins de réserve vieillis en foudre, c’est un Grand Cru pur Chardonnay, dont la fraîcheur met en avant le fruit, un vin distingué, au nez de rose, suave et sec à la fois, où s'entremêlent les épices et les fleurs fraîches au palais. Quant au brut cuvée des Chevaliers Grand Cru, 100% Chardonnay et 100% Grands Crus, 65% récolte de 2013 et 32% de vins de réserve vieillis en foudres, il a une jolie robe, il combine fraîcheur, structure et homogénéité, avec ces nuances de fleurs et de coing, d’une belle harmonie, un beau vin riche, tout en délicatesse.

Sylvie Lancelot et Michel Chauvet
540, rue du Général-de-Gaulle
51530 Cramant
Téléphone :03 26 57 51 41
Email : champagne.lancelot.royer@cder.fr
Site : www.vinsdusiecle.com/lancelotroyer

CHATEAU DU COING DE SAINT FIACRE


Le Château comprend 42 ha de vignes sur des pentes de 14 % exposées plein sud. C’est une propriété historique du vignoble nantais : elle existait au Moyen-Age, a été remaniée en 1756, puis en 1810. Les communs construits à cette époque sont de pur style italiens (dit clissonnais) avec des génoises et des fenêtres géminées typiques du vignoble nantais. Si M. Chéreau père acquiert cette propriété chargée d’histoire en 1973, c’est maintenant sa fille qui gère ce vignoble, et poursuit l’effort de sauvegarde du patrimoine architectural et viticole. Depuis 2010, la fille de Véronique, Aurore diplômée d'œnologie, a rejoint le Domaine. Remarquable Muscadet Sèvre-et-Maine sur lie Comte de Saint Hubert 2010, au nez fin où l’on retrouve des notes de fleurs blanches et de noisette, de bouche franche, aux notes subtiles de fumé au palais, très équilibré, qui allie vivacité et rondeur, de belle garde. Goûtez le Muscadet l’Ancestrale 2013 appellation communale Monnières Saint Fiacre, qui a beaucoup de corps et de puissance, d’une grande expression aromatique marquée par des senteurs de fruits très mûrs, puis des notes minérales. Très agréable également le Muscadet Sèvre-et-Maine sur Lie 2016, au nez subtil où dominent les fruits frais et le tilleul, une cuvée séduisante. Beau Muscadet Sèvre-et-Maine sur Lie Comte de Saint Hubert Vieilles Vignes 2016, un vin d’une belle acidité, au nez très floral de sureau et d'acacia, associés à des notes d'agrumes, parfaitement équilibré entre le gras et la fraîcheur. Superbe Muscadet Sèvre- et-Maine sur Lie Château de La Gravelle 2016 Vin Biologique, certifié Ecocert, avec cette touche d’acidité alliée à une rondeur agréable, où s’entremêlent des notes de coing et de lis, de bouche fine et persistante. Le Muscadet Sèvre-et-Maine Château de la Gravelle Gorges 2013, appellation communale Gorges, est d’une belle harmonie, tout en fruits et finesse, ample, aux nuances subtiles de pomme et de fruits secs, de bouche parfumée et franche, une réussite certaine. Le Muscadet Sèvre-et-Maine sur Lie Domaine de la Bournaire 2016 Vin Biologique, certifié Ecocert, est vraiment remarquable, par- fumé et persistant, intense au nez comme en bouche, sec et frais, floral, tout en rondeur, très bien équilibré, avec cette finale franche où se décèlent des connotations de reinette et de fumé au palais.



44690 Saint-Fiacre-sur-Maine
Téléphone :02 40 54 85 24
Email : contact@chateau-du-coing.com
Site : chateauducoing
Site personnel : www.chateau-du-coing.com


> Nos dégustations de la semaine

Patrick BARC


Domaine GAGET


Un domaine familial aujourd'hui géré par Mikaël Gaget. Il s'étend sur la Côte du Py, réputé en raison de la nature du sol qui lui confère sa spécificité.
On a particulièrement aimé son Morgon Côte du Py 2017, Gamay noir à jus blanc, vignes de 60 en moyenne, où dominent des notes de cassis, de griotte et d?épices, c?est un vin avec une structure harmonieuse, bien ferme et dense en bouche.
Le Morgon cuvée Joseph 2015, Gamay noir à jus blanc, vignes de 70 ans en moyenne, a un nez de mûre et de fumé, aux tanins présents, un vin qui poursuit une très belle évolution, et se débouche, par exemple, sur une épaule de veau aux oignons ou un râble de lapereau en feuilleté. Nous sélectionnons aussi le Morgon Grands Cras 2017, Gamay noir à jus blanc, vignes de 50 ans en moyenne, un vin typé, savoureux, il sent bon le Gamay, aux connotations de violette, de fraise et d?humus, un vin bien charnu, ferme et persistant (9€). ?Les "Grands Cras" sont les contreforts sud et sud-est de la Côte du Py. Son élégance à la matière détendue et naturelle lui confère la dénomination "vin de soif" pour le plaisir simple de boire un verre de vin. C'est le "troublion" du Domaine. Issue d'une parcelle de 1ha achetée par Mickaël lors de son installation en 1999, le climat Grands Cras est l'un des 6 terroirs du cru Morgon. Son sol, sable granitique, donne un vin avec une faible acidité qui le rend rond et gourmand dès son plus jeune âge.?
On poursuit avec le Beaujolais-Villages Vinum Memoria 2018, Gamay noir à jus blanc, vignes de 60 ans en moyenne, un vin de belle robe soutenue, aux notes de fruits rouges frais, de violette et d?humus.
Plaisant Beaujolais rouge Les Galets 2018, parfumé, avec des notes de sous-bois et de fruits mûrs (fraise des bois, myrtille...), d?une belle finale en bouche et très charmeur ce Beaujolais blanc Les Galets 2017, vif et souple en bouche, au nez d?amande, très bien équilibré en acidité, idéal sur une truite fumée ou une salade de moules et d'artichauts.

Mikaël Gaget
La Côte du Py
69910 Villié-Morgon
Tél. : 04 74 04 20 75 et 06 08 35 17 74
Email : domainegaget@orange.fr
www.domaine-gaget.fr


Domaine du FAUCON DORÉ



> Les précédentes éditions

Edition du 14/01/2020
Edition du 07/01/2020
Edition du 31/12/2019
Edition du 24/12/2019
Edition du 17/12/2019
Edition du 10/12/2019
Edition du 03/12/2019
Edition du 26/11/2019
Edition du 19/11/2019
Edition du 12/11/2019
Edition du 05/11/2019
Edition du 29/10/2019
Edition du 22/10/2019
Edition du 15/10/2019
Edition du 08/10/2019
Edition du 01/10/2019
Edition du 24/09/2019
Edition du 17/09/2019
Edition du 10/09/2019
Edition du 03/09/2019
Edition du 27/08/2019
Edition du 20/08/2019
Edition du 13/08/2019
Edition du 06/08/2019
Edition du 30/07/2019
Edition du 23/07/2019
Edition du 16/07/2019
Edition du 09/07/2019
Edition du 02/07/2019
Edition du 25/06/2019
Edition du 18/06/2019
Edition du 11/06/2019
Edition du 04/06/2019
Edition du 28/05/2019
Edition du 21/05/2019
Edition du 14/05/2019
Edition du 07/05/2019
Edition du 30/04/2019
Edition du 23/04/2019
Edition du 16/04/2019
Edition du 09/04/2019
Edition du 02/04/2019
Edition du 26/03/2019
Edition du 19/03/2019
Edition du 12/03/2019
Edition du 05/03/2019
Edition du 26/02/2019
Edition du 19/02/2019
Edition du 12/02/2019
Edition du 05/02/2019
Edition du 29/01/2019
Edition du 22/01/2019
Edition du 15/01/2019
Edition du 08/01/2019
Edition du 01/01/2019
Edition du 25/12/2018
Edition du 25/12/2018
Edition du 18/12/2018
Edition du 11/12/2018
Edition du 04/12/2018
Edition du 27/11/2018
Edition du 20/11/2018
Edition du 13/11/2018
Edition du 06/11/2018
Edition du 30/10/2018
Edition du 23/10/2018
Edition du 16/10/2018
Edition du 09/10/2018
Edition du 02/10/2018
Edition du 25/09/2018
Edition du 18/09/2018
Edition du 11/09/2018
Edition du 04/09/2018
Edition du 28/08/2018
Edition du 21/08/2018
Edition du 14/08/2018
Edition du 07/08/2018
Edition du 31/07/2018
Edition du 24/07/2018
Edition du 17/07/2018

 



Domaine Pierre MARTIN


Château BOSSUET


Domaine VIRELY-ROUGEOT


Domaine MAESTRACCI


Château ST ESTEPHE


Sébastien DAVIAUX


Château de CHANTEGRIVE


Château BOIS CARRÉ


Domaine L'ENTRE DEUX MONDES


Château ROUMAGNAC La MARÉCHALE


Château FOURCAS-DUPRÉ


Château Les GRAVES de LOIRAC


Château LE DESTRIER


Château du MOULIN VIEUX


Cru du PARADIS


MAS DU NOVI


Château LAFLEUR du ROY


GODINEAU Père et Fils


Château DESMIRAIL


GATINOIS


Domaine Anthony CHARVET


HAMM


Château GRAND-MOULIN


SCHAEFFER-WOERLY


POL ROGER


Charles MIGNON


Château HAUT-BERGERON


Château de PIZAY


Maurice VESSELLE


Château La GALIANE


André DILIGENT et Fils


De VENOGE


Mas de DAUMAS-GASSAC



DOMAINE COMTE PERALDI


DOMAINE ROGER PABIOT ET SES FILS


DOMAINE CRET DES GARANCHES


CHAMPAGNE GOSSET


CEDRIC CHIGNARD


DOMAINE DE LA GUILLOTERIE


CHATEAU MACQUIN


CHATEAU TOULOUZE


SCE DU CLOS BELLEFOND


CHARLES SCHLERET


DOMAINE MOULIN DU POURPRÉ



 

 

© SARL MALTA. Reproduction interdite - Mentions légales